Fermer
Une édition Bordeaux-Métropole d'aqui.fr ! Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Google plus Suivez nous sur Twitter Notre flux RSS
Aqui-Bordeaux-Métropole
Fermer
:
:
: Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Portraits : Hommes et Femmes d'ici, d'Aqui !

Une métropole a besoin d'une ceinture verteOutre sa ceinture verte naturelle, le maraîchage aussi est un atout

Culture, outil du vivre ensemblePourquoi et comment? Des exemples.

Logement social : peut mieux faireLa Métropole veut rattraper son retard sur le logement social

Le fait du jour
Bordeaux

Dezeuze/Marquet en miroir

Daniel Dezeuze, sans titre, 1962-1963. Feutre sur papier - Musée des Beaux-Arts

Le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux accueille l’exposition temporaire Daniel Dezeuze/Albert Marquet, du jeudi 28 septembre au 7 janvier 2018.

Pour découvrir l’œuvre délicate et aérienne de Daniel Dezeuze, il faut d’abord passer devant les gigantesques toiles des peintres classiques. Plus loin, au bout du couloir, une pièce plus sombre accueille les 124 feuillets que l’artiste a réalisé entre 1962 et 1963.

"Un genre singulier"

Hachures, pointillés, traits, obliques… le graphisme des dessins de Dezeuze (ci dessus) impressionne par son assurance et sa légèreté. L’inspiration de cette collection, il l’a tirée du peintre Albert Marquet, un des artistes emblématiques de la ville de Bordeaux. Peintre, mais aussi dessinateur, Marquet (ci dessous) croquait les passants, les bateaux, et tous les autres paysages qu’il pouvait observer depuis sa fenêtre. Le dessin, ce « genre singulier, qui a son autonomie » selon les mots de Daniel Dezeuze, voilà ce qui rassemble les deux artistes. Dezeuze, lui,  dessine des ports, des oiseaux, des portraits. Les ressemblances sont frappantes; pourtant, l’artiste contemporain souligne les quelques différences, quasi invisibles aux yeux du spectateur : « Marquet aime surplomber, il dessine d’en haut. Moi la grue je suis passé en dessous donc ma vision est différente ». Il est alors difficile de ne pas se tromper quant à l’origine des dessins présents dans l’exposition : Marquet ou Dezeuze ? 

Albert Marquet, Quai de Galati (Bessarabia), 1933. Encre de Chine à la plume sur papier collé sur carton

Les deux artistes livrent une vision synthétique de la mer et des ports qui fait jaillir la dimension japonisante de leur œuvre.  Mais Daniel Dezeuze est loin d’être un simple imitateur. Au crayon graphite, à l’encre de chine ou bien à la gouache, ses dessins proposent une nouvelle manière d’envisager les paysages. Les traditionnels « trois plans » que supposent le travail du dessinateur ne sont pas toujours présents. Et qu’importe la méthode, le résultat reste séduisant.

"Dessiner l'air, rendre le dessin aérien"

Né en 1942 à Alès, Daniel Dezeuze n’a pas vraiment le souvenir de son premier contact artistique avec Albert Marquet. Il se rappelle simplement de ces après-midis pluvieux en Asturies, où, avec son grand parapluie, il croque les quidams. Que ce soient des bateaux, des vagues, ou des paysages ruraux, son idée reste la même « dessiner l’air, rendre le dessin le plus aérien possible». Une ambition de l’ordre de l’utopie que l’artiste touche du doigt dans son œuvre. Des feuilles qui font alterner le vide et le plein et questionnent, en définitive, la spatialité.

L’œuvre des deux artistes ne s’arrête pas là : une riche sélection de peintures d’Albert Marquet est à retrouver dans les collections permanentes du Musée des Beaux-Arts. Quant à Daniel Dezeuze, une autre partie de ses dessins est exposée au CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux. 

Alizé Boissin
Crédit Photo : Musée des Beaux-Arts

Autres faits du jour
Tourisme métropole - RB

Sur la métropole, un tourisme toujours fort

Dans un bilan des 9 premiers mois de l'année 2017, Bordeaux Métropole l'affirme: tous les indicateurs du tourisme sont au vert. Détails des chiffres et tendances.

Pole innovation 3D a ouvert à Bègles ce 12 octobre, Parc Newton - Solène Méric

Pôle innovation 3D: l'union fait la force

De la conception et du design d’un fichier, au prototypage et jusqu’à la production de petites, moyennes et grandes séries, le Pôle innovation 3D assure.

Affiche Objectif Emploi  - Mérignac

Objectif emploi, sans a priori

Du 16 au 20 octobre, Mérignac dédie une semaine à l’emploi et à la formation professionnelle: ateliers innovants et chasse aux préjugés de métiers en tension

Les Parentales de Mérignac  - Aqui

Alzheimer : vieillir heureux à Mérignac

Les Parentèles de Mérignac proposent une autre prise en charge des personnes touchées par la maladie d’Alzheimer.

Clément Rossignol Puech - RB

Les priorités de Clément Rossignol-Puech

Il est le successeur de Noël Mamère à la mairie de Bègles. Physicien de formation, Clément Rossignol-Puech s'est livré au jeu des questions-réponses.

La sixième édition du FIFIB se tiendra du 18 au 25 octobre 2017 - Solène Méric

L'envie d'ailleurs du FIFIB

Envie de vous faire une toile loin des chemins un peu lisses des grosses productions? Bonne nouvelle le Festival International du Film Indépendant revient.

Béatrice de François, maire de Parempuyre - Mairie de Parempuyre

B. de François écrit au 1er Ministre

La maire de Parempuyre nous a transmis la réponse adressée au premier ministre. Témoignage d'une élue de la métropole affrontée au réel de la vie locale

Conseil Bordeaux Métropole - Bordeaux Métropole

Quand la métropole veut se remettre au vert

Entre son nouveau "plan propreté" et ses engagements en faveur de la transition énergétique, le dernier conseil de métropole ce vendredi n'a pas tranché. On vous explique.

Animasia 2017 - Lenno

Animasia change d'échelle

Les 7 et 8 octobre prochains, la treizième édition du festival consacré à la culture pop et asiatique s'installe au Parc des Expositions pour la première fois.

Développer plus...Développer plus...